L’article suivant se portera sur les sujets abordés lors de la 7ème édition de la Convention Nationale des Avocats qui a lieu cette année du 18 au 21 octobre à Bordeaux et à Libourne.

Lors de cette rencontre, il sera dressé un portrait des nouvelles stratégies économiques, numériques et territoriales qu’un avocat peut mettre en place pour le développement de son activité.

En effet, face aux nouveaux changements du domaine juridique, il est important pour chaque avocat de penser aux nouvelles stratégies à envisager pour le développement de son cabinet. Des changements parfois sources d’opportunité qui, s’ils sont mal gérés, peuvent devenir aussi bien des sources de problèmes pour l’ensemble de la profession juridique.

Nous vous recommandons d’assister à cette convention plus que bénéfique pour votre activité. Il est important de comprendre les enjeux du digital afin de les appréhender de la meilleure façon possible.

Du point de vue ECONOMIQUE :

Depuis la « loi Macron » et la libéralisation des professions réglementées, la profession juridique a vu son rapport concurrentiel augmenter de façon exponentielle.

Pour rappel, la loi « Macron » délimite l’installation de nouveaux cabinets. Le plus souvent, l’octroi d’une licence professionnelle est soumis à des conditions d’exercice, comme la détention d’un certain niveau de qualification et la limitation du nombre de professionnels présents au sein d’un territoire donné (numerus clausus). Cette loi a aussi touché les tarifs réglementés qui sont désormais réévaluer par rapport aux coûts réels subis par les professionnels.

Cette information est à prendre en compte, le marché juridique devient volatile, il est alors primordial de faire la différence et d’axer son activité sur de nouvelles stratégies. Les deux points suivants sont deux exemples concrets des possibilités qui s’offrent à vous.

Du point de vue NUMÉRIQUE :

Il est urgent de s’adapter aux nouveaux usages des clients. Le numérique est aujourd’hui une partie inévitable dans le développement de l’activité de son cabinet.  De nouveaux acteurs se sont déjà empressés d’être présent sur le secteur, avec des techniques telles que l’  « ubérisation »  (Article sur  LegalKode : Comment Kothi appréhende l’ubérisation) ou les prestations juridiques en ligne à bas coût.

Votre présence sur le Web est désormais indispensable, car dorénavant c’est ici que votre public peut s’élargir. Le bouche à oreille marche encore, chaque avis posté est une recommandation de contacter ou de ne pas contacter. Et le développement du numérique incite les clients à se tourner vers des prises d’informations plus complètes.

Il faut aussi apprendre à développer sa communication sur les réseaux pour toucher un maximum de public. (Article sur LegalKode : Comment augmenter de façon performante votre visibilité sur les réseaux ?)

Du point de vue TERRITOIRES :

La dématérialisation digitale de son cabinet est une nouvelle possibilité qui s’offre aux avocats d’étendre leur activité à l’ensemble du territoire.

Dans certaines régions, où les avocats sont peu nombreux et n’ont que très peu de visibilité, la dématérialisation apparaît comme une solution pérenne pour mettre fin aux déserts juridiques.

Tout d’abord, il y a eu la dématérialisation des procédures en matière juridique qui a organisé, pour les avocats, leur interconnexion avec les juridictions, au travers d’une communication électronique.

Puis, dans un deuxième temps, il s’agit de numérisation des documents. Aujourd’hui, plus de 6 000 cabinets d’avocats se sont équipés d’un logiciel de gestion proposant des solutions riches de fonctionnalités, capables de combiner harmonieusement numérisation, gestion documentaire et transmission, et surtout labellisées RPVA.

Par ailleurs, force est de constater les bénéfices de la dématérialisation à plusieurs points de vue (économique, stratégique, écologique, collaboratif…)

Pour conclure, il est important pour les avocats de saisir l’opportunité qui se présente ou du moins savoir gérer cette transition digitale. Via son blog de Legal Marketing, KOTHI initie, explique l’intérêt de se positionner sur le Web et surtout de maitriser sa présence et optimiser sa visibilité.

De nombreux articles sont relayés sur le site du Village de la Justice et ses partenaires. Retrouvez, par exemple, l’article « 3 conseils de marketing pour les avocats exerçant seuls » dans le journal du Village de la Justice diffusé lors de la Convention Nationale des Avocats.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here